LES PETITES PROTECTIONS


L’EXORCISME PAR CORRESPONDANCE


Une simple question de bon sens est ici nécessaire. Si vous souffrez d’un ulcère à l’estomac et qu’il est indispensable de vous opérer, qui allez-vous choisir entre ces deux chirurgiens :

A titre personnel, nous préférerons la deuxième solution, qui nous paraît plus efficace. Et bien soyez certain que dans le domaine de la lutte contre la magie noire c’est exactement la même chose.

Il est quasiment impossible à quiconque d’exorciser une personne par correspondance, à distance ou sur photo.

Celui qui prétend le contraire est soit un aigrefin plus attiré par votre bourse que par votre soulagement ; soit un magicien d’opérette qui ne connaît son art qu’à travers les livres.

De plus, si celui qui doit vous aider pratique une cérémonie en votre présence, vous avez la certitude que le « travail » est effectué. Dans le cas contraire, vous pourriez très bien payer des « rituels » invisibles qui ne seront jamais réalisés. Vous n’avez alors aucune chance de voir votre état s’améliorer, sauf si vous êtes très crédule, ou si le maléfice qui vous touche n’est que très superficiel.

MEDAILLES. BAGUES. PENTACLES.


Non seulement certains de ces instruments sont considérés comme de la magie noire par l’église, mais en plus leur efficacité est souvent sujette à caution.

Evitez comme la peste, les gris-gris tirés à 10 000 exemplaires. Car un vrai talisman doit être réalisé en un exemplaire unique avec un tracé et des glyphes en harmonie avec son possesseur. C’est une opération qui peut prendre des semaines, voire des mois et qui donc, coûte cher. L’utilisation de ces objets n’est pas à la portée du commun des mortels. Sauf si vous décidez de le faire vous-même. Mais dans ce cas, vous devrez commencer par un long apprentissage qui durera au moins quelques années avant d’être efficace.

En outre ces protections ne seront d’aucun secours sur un maléfice déjà actif. Pourquoi ? A quoi vous sert de revêtir une armure si vous êtes déjà blessé ?

Une protection doit se penser avant l’attaque maléfique.

Un exorcisme s’effectue pendant l’agression.

SEL ET EAU BENITS. CLOUS. ENCENS.


De nombreux voyants et médiums vous proposeront d’utiliser de l’eau bénite. C’est très bien, mais bénite par qui ? Par le voyant en question ? Hélas, malgré la bonne intention, cette eau n’a aucune valeur. Car un objet (eau, sel, croix…) ne peut se revêtir du caractère de « Bénit » seulement si c’est un Prêtre, ou mieux : un Evêque qui l’a consacré. Et puis, il y a plusieurs degrés de bénédictions…

De plus, si ces instruments de lutte peuvent se révéler d’une redoutable efficacité entre les mains d’un Combattant expérimenté, nous ne pouvons en dire autant du simple laïc, même de bonne intention. Prenons un simple exemple. Si l’armée met entre vos mains le dernier modèle des hélicoptères de combat, pensez-vous être à même de vous en servir ?

Donc, dans la plupart des cas ces différents moyens seront presque inutiles, sauf cas de petits maléfices. Il en sera de même des différents exorcismes. Leur efficacité est faible entre les mains de personnes non expérimentées. C’est pour cette raison que ces pratiques sont restées secrètes durant des siècles. Toutefois, comme nous le préconise l’Abbé JULIO dans ses ouvrages, si l’on récite avec foi une prière de délivrance, il se peut que vous soyez entendu, surtout si vous êtes persévérant. Mais ce que notre célèbre Abbé oublie de dire dans ses livres, c’est que sans les sacrements d’accompagnement, il est difficile d’obtenir un résultat durable.

Dans la réalité opérative, seul un Prêtre peut exorciser validement. Car vous ne devez pas considérer l’exorcisme comme une technique de « désenvoûtement », mais quasiment comme un Sacrement religieux au même titre que le Baptême, la Cérémonie du Mariage, voire la Sainte Eucharistie.

LA DERNIERE ARME DU CHRETIEN : LA PRIERE


Ici encore, nous devons rester réalistes. Dans notre Charisme d’Exorciste, nous avons rencontré un certain nombre de personnes très croyantes. Cela ne les empêchait pas de subir de plein fouet les attaques maléfiques de la sorcellerie.

Il semblait que leur foi les aidait à tenir la tête hors de l’eau, mais sans aucunement suffire à les délivrer. Loin de nous de dire que la foi ne sert à rien, puisque c’est grâce à elle que certains résistent. Mais il y a une grande différence entre « résister » et sortir triomphant du combat.

En fait, la Prière serait plus un moyen de protection (une armure) qu’un outil d’auto-délivrance. La raison est assez simple. Pour prier, nous devons nous mettre dans un état Mystique, et nous sentir pleins d’amour envers Dieu et Sa Création. Or celui qui subit une nuisance, n’est pas dans sa meilleure forme pour ressentir en son âme profonde, de telles aspirations.

Et puis, il y a prière et Prière ! Celui qui marmonne des paroles répétitives sans en comprendre le sens n’a que peu de chance d’être entendu, par rapport à tel autre qui a consacré sa vie à la recherche de l’Eternel !

LES TECHNIQUES MAGIQUES DE DEGAGEMENT


Il existe de très bons magnétiseurs capables de dégager une personne maléficiée. De même dans un registre supérieur, certains opérateurs qui manipulent les techniques du contre-envoûtement sont d’une redoutable efficacité.

Nous déconseillerons en revanche toutes les méthodes issues de la magie noire comme :


Même si certains résultats peuvent, par ces moyens, être obtenus, le « client » risque de payer très cher le dégagement ainsi obtenu. Et son âme peut être alors en grand péril.